Les soins dentaires écologiques

Produits de la dentisterie qui respectent l'environnement

Dans les métiers liés à la dentisterie, nous rencontrons de plus en plus des gestes sains, durables et cadrant avec les nouvelles pratiques de respect de l’environnement. Ces écogestes ne sont plus aujourd’hui la particularité de certains, mais ils sont de plus en plus des actions que toutes les professions adoptent.

Des entreprises en passant par les particuliers, des gouvernements en passant par les grosses industries les plus polluantes, tous sont aujourd’hui en train d’opérer un revirement par la mise en œuvre permanente et définitive des écogestes pour un meilleur environnement. C’est dire ici que ces nouvelles formes de développement durable au service des hommes et de l’environnement est aussi mises en pratique par un corps de métier comme celui des dentistes. La question serait donc de savoir si votre dentiste a la patte verte ?

Que faire pour savoir qu’un médecin dentiste est au rendez-vous des écogestes ?

Nous nous proposons ici d’éclairer votre lanterne à ce sujet par une série d’informations qui à termes vous indiqueront si oui ou non votre médecin est respectueux des nouvelles règles de santé et d’environnement.

Le métier de chirurgien-dentiste impose le respect scrupuleux des règles de sécurité, d’hygiène (voir la ressource ici: blanchirlesdents.info/hygiene-bucco-dentaire/), et de confort pour une meilleure prise en charge des patients dans le respect de l’environnement. Des gestes comme par exemple la prohibition de l’usage des objets polluants à l’instar des plastiques ou emballages recyclables, des produits sains et non polluants. Il existe toute une longue batterie d’objets et de produits prohibés, qui en même temps sont très polluants et nocifs à l’environnement.

Parallèlement, il en existe d’autres plus sains et qui ne posent aucun problème à l’environnement. Ces nouveaux produits sont tout aussi économiques qu’efficaces pour les soins des patients.

La dentisterie biologique : signification et caractère écologique

« Primum non nocere », cet adage latin n’est nul autre que le premier précepte du serment d’Hippocrate. Il signifie tout simplement ‘’D’abord ne pas nuire’’. Si l’on se réfère donc à ce précepte, la dentisterie biologique renvoie à la biocompatibilité optimale ; ce qui voudrait dire que la santé dentaire devrait en premier viser le traitement de la pathologie du patient à travers l’utilisation des matériaux sains en conformité avec le système écologique vivant, et que celui-ci soit compatible avec le système immunitaire de chaque patient. C’est en cela même que la dentisterie épouse la conformité des règles liées à la pratique médicale écologique. Il s’agit en réalité d’apporter aux patients des soins dentaires qualitatifs, et respectant la modernité médicale en termes de données scientifiques.

Chaque patient doit être informé et imprégné des astuces, des techniques médicales et des soins qui doivent lui être faits.

Par exemple, vous dentiste devrez informer le patient du fait qu’il y ait du mercure ou d’autres produits toxiques dans les matériaux que vous allez utiliser. Ces matériaux classifiés dangereux peuvent avoir des effets irréversibles pour le patient. C’est d’autant plus le cas de le dire lorsqu’il s’agit de blanchiment dentaire. De nombreux cas ont été vus où les produits ne respectaient pas les normes de sécurité et d’écologie. Justement quand on sait qu’il existe aujourd’hui des matériaux dénués de toute innocuité pour la pratique de la santé dentaire.

Un patient devrait donc en être informé avant tout usage de produits réputés dangereux, car il a le droit de refuser de courir le risque. C’est donc un pan de l’hygiène bucco-dentaire en rapport avec l’écologie.


Comments are closed